Introduction

Jamais vous ne passez une seule journée sans voir un oiseau. Où que l'on soit, en ville, en pleine campagne, en bord de mer ou en montagne, les oiseaux sont les plus familiers des animaux que l'on rencontre. Parfois craintifs ou discrets, parfois bruyants ou curieux, on finit toujours par les apercevoir. Le cri perçant du geai des chênes qui s'enfuit, le battement d'aile du corbeau, le "psitt psitt" de la mésange ou les "toc toc toc" du pic épeiche, chaque espèce est reconnaissable. Par leurs capacités à se familiariser avec le genre humain, certains de ces oiseaux profitent des aménagements de l'homme dans la nature, deviennent confiants et se laissent approcher, parfois facilement comme la mésange ou le rouge-gorge, parfois plus difficilement comme le troglodyte ou la pie bavarde.

Il n'est pas nécessaire de parcourir de grands espaces, de faire des voyages en Afrique ou des expéditions en Europe de l'Est pour s'émerveiller devant le spectacle que nous offre ces volatiles. En restant dans votre environnement proche et familier, c'est-à-dire dans votre jardin, vous pouvez observer une multitude d'espèces. Les couleurs, les formes, les cris, les sifflements, les accouplements, les bagarres devant la mangeoire, les nichées, tout est propice à l'observation des oiseaux dans nos jardins. La seule condition : que le jardin reste une zone où ils se sentent bien, pas de dérangements intempestifs et continus par des chats ou des chiens, assez d'espaces pour se poser, se cacher et se reproduire : arbres, buissons, haies... Un jardin avec une partie en pelouse non traitée qui procurera une réserve de vers de terre et autres insectes, des feuillus où se cacher et où nicher, quelques arbres à baies pour agrémenter les repas, quelques nichoirs disposés ça et là et adaptés aux différentes espèces et vous pourrez vous aussi passer d'agréables moments à les regarder. Et pour mieux les connaître et reconnaître, j'ai regroupé dans ce site quelques unes des espèces les plus courantes que j'ai rencontrées dans mon jardin. Cet inventaire n'est pas complet et il s'enrichit chaque fois de nouvelles photos, mais il vous permettra de mettre un nom sur l'inconnu du jour, l'oiseau que vous avez vu sur le cerisier, juste au moment où le soleil descendait derrière la haie du voisin.

Si vous me laissez un commentaire, n'oubliez pas vos coordonnées pour ceux ou celles qui veulent une réponse. 

Du monde à la mangeoire : chardonneret, verdiers, grosbec casse-noyaux, pinsons du Nord.

5 votes. Moyenne 3.40 sur 5.

Commentaires (3)

1. Nadine 04/08/2013

Bonjour,
Mon fils de 11 ans a ramené une jeune corneille blessée (aile et patte cassée). Après atelles posées pendant 3 semaines, elle sautille maintenant partout, mais ne peut plus voler. Elle s'entend à merveille avec notre chien et nos deux chats et aime bien les taquiner. Dès fin aout, nous retournons dans notre appartement et ne pouvons la garder. Nous lui cherchons donc un nouveau foyer avec jardin..

2. Rozennlastar 23/02/2011

J'adore la photo de la mangoire avec le chardonnet,verdiers...



C'est trop mimi!

3. daniel ory 23/02/2009

belles photos continue merci de faire partager ta passion des oiseaux daniel

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site