Les mangeoires et les nichoirs de mon jardin

Pour mieux observer les oiseaux dans vos jardins, placez des nichoirs adaptés pour faciliter la nidification, des mangeoires réservées aux jours d'hiver, à portée d'œil ou d'objectif d'appareil photo.

Les nichoirs doivent être de formes différentes, grandeur des trous d'accès adaptée ou ouvertures spéciales pour les espèces les plus courantes. En allant sur des sites consacrés aux nichoirs, vous trouverez des exemples très bien faits qui vous expliquent comment faire vous-même des nichoirs ou les modèles vendus dans le commerce. L'important est de placer ces nichoirs un peu à l'écart de la maison, contre un mur, dans un arbuste ou plus haut perché contre un tronc solide. Ne pas déranger les habitants (attention aux amis à quatre pattes chiens et chats) et observer les allers retours et le comportement des parents, pour surveiller le nid ou alimenter les petits. 

Les mangeoires sont à sortir dès l'apparition des grands froids en début d'hiver et à rentrer dès que les jours se montrent plus cléments. Ne pas cesser l'approvisionnement en graines des mangeoires d'un seul coup, mais progressivement pour permettre aux oiseaux de se remettre en quête "naturelle" de nourriture sans rupture brutale avec le self-service hivernal. Il est encore plus simple de réaliser soi-même des mangeoires avec quelques outils simples et des planches de bois, des bouteilles plastiques  ou autres matériaux de récupération. Le seul impératif : que les graines soient à l'abri. Accrocher des boules de graisses, plus simple,  peut aussi être très utile, plus facile et permet de voir verdiers, pinsons et surtout mésanges dans des positions peu ordinaires.

Ci-dessus des exemples de nichoirs et mangeoires de fabrication "maison" :

 

Nichoir type boîte aux lettres, trou d'accès circulaire, convient à de nombreuses

 espèces, surtout très apprécié des toutes les mésanges. Ici dans un lilas.

 

 

Nichoir à balcon, permet de mieux protéger les oiseaux des intempéries et des prédateurs.

Très apprécié des mésanges, sitelle, ou étourneau. Les trous sont à la taille appropriée.Ici dans le noyer.

 

 

Nichoir boîte aux lettres pour mésanges bleues, trou plus petit. Ici dans un frêne.

 

Nichoir demi-ouvert. Grande ouverture, fréquenté par gobe mouches, rougequeue noir, troglodyte...

L'ouverture étant importante, le placer à l'opposé des vents dominants (est-sud-est conseillé).

 

 

Nichoir spécial rougequeue installé en 2009 contre un mur, à suivre.....

 

Nichoir spécial merle, grive. installé à 1,70m dans la haie.

 

Deux des quatre mangeoires disposées dans le jardin.

Les deux autres mangeoires, dont une sur pieds que je place dans l'axe de mes fenêtres : spectacle assuré !

40 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×